NEW-YORK AVEC TOI

<< Un jour j’irai à New-York avec toi, toutes les nuits déconner… >>

Je ne compte plus les fois où j’ai chanté cette chanson de Téléphone à tue-tête, me trémoussant dans tous les sens, téléphone ou brosse à cheveux à la main en guise de micro.

Sans savoir vraiment pourquoi, NY m’attirait depuis toujours. Probablement l’image véhiculée par les médias, séries et autres films américains. Peu importe. La « grosse pomme » aux centaines de kilomètres de béton m’envoûtait littéralement. Pourtant, du haut de mes 24 ans, je n’y avais encore jamais mis les pieds.

Adepte de l’incontournable série « Sex & The City », je m’imaginais vivre là-bas, foulant la 5ème avenue des dizaines de sacs à la main, allant d’expos en expos, découvrant les derniers bars branchés, traversant à toute vitesse une rue sans jamais faillir du haut d’escarpins à la semelle rouge, hélant un de leur taxi jaune pour éviter de prendre la pluie, marchant en remuant mes cheveux telle une égérie l’Oréal… La vie idéalisée des New-Yorkaises semblait être une éternelle publicité. Une perfection mise en scène avec brio et dans laquelle toute femme ne pouvait que se voir jouant le premier rôle.

En rentrant d’Australie après 4 mois d’absence, j’ai eu la surprise de trouver deux billets pour NY. Monsieur allait réaliser un de mes rêves…

Le jour J arrivé, impossible de tenir en place ! On aurait dit une ado pré-pubère fan des 2be3 qui allait pour la première fois à un de leur concert. Intenable ! Patientant tant bien que mal,  il fallut qu’une quadragénaire lorgne sous mes yeux Monsieur. Mon Monsieur. Sans gêne celle-là ! La quadra a en plus fait scandale pour changer de place au décollage, pour se mettre, je vous le donne en mille, comme par hasard, juste derrière nous. Un geste de plus et elle passait par le hublot. Quand soudain…Le Karma. C’est avec un sourire non dissimulé, que je regardais l’hôtesse de l’air lui demander de se lever et de retourner à sa place. Victoire !

Un hôtel dans le Queens, 12 km de marche par jour, 10 jours pour tout visiter, on a pas eu le temps de chômer ! Le créateur des pansements anti-ampoules a certainement pu s’offrir une nouvelle villa grâce à nous !

Top of the rock, Guggenheim Museum, Empire State Building, le Metropolitan Museum of Art (MET), Luna Park, Coney Island, Central Park, la croisière pour voir la Statue de la Liberté, le métro, le macth de Baseball au Yankee Stadium, Time Square, Brooklyn et ses marchés de créateurs, le National September 11 Mémorial & Museum, la Highline, les restaurants, les éclairages la nuit, les taxis, l’ambiance… Tout était incroyable !

J’aborderai en détails ce voyage fantastique dans d’autres articles. En attendant, See ya !

 

 

 

1 Commentaire

  1. Nooon moi aussi je veux aller a new york et me la péter grave dans les rues avec mon capuccino starbucks xD

Laisser un commentaire