VENI | VIDI | VICI

« Mais comment t’as fait toi pour l’oublier ? »

Oublier ? Jamais.

Notre rencontre, nos fous rires, nos sourires, nos délires. Notre première sortie, notre premier baiser, notre premier voyage et toutes nos autres premières fois. Mon premier Amour. Cette fusion absolue. Cette complicité unique. Les mots se taisent et les regards parlent. Ce bonheur total où rien d’autre ne compte. Addicts. Drogués à l’amour. A lui. A nous. Car désormais, nous sommes UN.

Et puis… La rupture. L’incompréhension. La tristesse, la colère, la haine, la peur, la solitude. Le vide. LE VIDE. On n’apprend pas cela à l’école, ni dans les livres, et tant que l’on a pas Aimé avec un grand A on ne peut pas comprendre la chute avec un grand C. Et la douleur … Cette douleur. La sensation de n’être plus que la moitié de soi. D’avoir tout perdu. De s’être perdu. Puis… L’absence. Car après tous ces merveilleux moments, tous ces incroyables souvenirs, aussi anodins soient ils, la vie va prendre un malin plaisir à remuer le couteau dans la plaie.

Cet endroit. Cette musique. Cette photo. Cette expression. Le fantôme du « nous » est partout. Dans ce parc, sur ce banc, devant ce film, dans cette rue, dans cette mélodie. Et ce même rituel. Les yeux qui se baissent, la gorge qui se noue, le coeur qui se serre, les larmes qui montent. Ce manque que l’on croyait avoir enfoui refait surface en une fraction de seconde. Les images. Les sensations. Son visage. Son rire. Les souvenirs. Vos souvenirs. Tout vous revient tel un boomerang en pleine face. Comme pour vous dire « non tu n’es pas guérie ». Un instant. Eclair. Ephémère. Un bonheur devenu lointain. La demi seconde d’heureux souvenirs va avoir le goût de l’amer pendant plusieurs minutes. Plusieurs heures. Quelques jours. Puis des semaines, des mois. Et parfois même des années.

Et puis… Le temps.

Le temps estompe. Douleurs. Joies. Sentiments. Même certains souvenirs s’effaceront petit à petit. Alors non tu n’oublieras pas. Mais tu verras. Avec le temps ça ira. Et puis il y aura « eux ». Et un jour, il y aura LUI. Promis.

4 Commentaires

  1. Très bel article. On ne peut pas oublier, mais on apprend à vivre avec. Le temps fait aussi beaucoup, il faut juste être patient. Être patient et prendre le temps. Et comme tu lui as promis, un jour il y aura lui. Prend soin d’elle. Plein de bisous pamplemousses <3

  2. Oh non ça m’a mit la larme aux yeux :'(
    Je passe un cape très difficile dans ma vie amoureuse. C’était ma première relation d’adulte comme je l’appelle (vivre avec lui plus d’un an). Et c’était aussi ma première séparation de relation d’adulte… 🙁
    Quand tous vos projets tombent à l’eau, ça fait mal. Très très mal.
    Mais comme le dit ton article, il y aura eux et peut être LUI. :’)
    Tu écrit vraiment trop bien c’était trop émouvant comme article.

    1. Katdelapampa dit : Répondre

      Merci Chaoe ton commentaire me touche énormément… J’ai l’impression que c’est une période propice aux ruptures décidément ! En tout cas c’est un message d’espoir à toutes celles qui le vivent et pensent qu’elles n’aimeront plus jamais, qu’il n’y aura plus de beaux jours et que la peine est éternelle, bien sur que non ! C’est une expérience douloureuse mais qui permet aussi de faire le point sur soi-même ce qu’on veut vraiment, une période où il faut profiter du temps pour prendre soin de soi au maximum et se reconstruire doucement. Comme me disait si bien ma mère « il faut laisser le temps au temps ». Encore merci ma Chaoe, je suis de tout coeur avec toi <3

  3. Tellement beau & tellement vrai …
    Notre vie amoureuse nous mène à la baguette… Amour, sentiments, tristesse, on passe par plusieurs étapes à chacune de nos relations mais on en sort grandit.
    A la conquête du conte de fée !

Laisser un commentaire